Afin de mobiliser chacun des membres d’une équipe et de veiller à leur épanouissement, deux notions clés sont à retenir: la motivation et la stimulation. La motivation correspond à une énergie interne qui pousse à l’action, associée au plaisir. Quant à la stimulation, elle consiste à inciter de l’extérieur à réaliser une action.

Cette pratique doit être constamment renouvelée: dès que les batteries sont à plat, il est nécessaire de les recharger! Et c’est précisément le rôle du dirigeant que d’inspirer ses salariés pour faire renaître en eux l’envie de s’engager pour leur entreprise. Tâche ardue que de stimuler l’engagement et de rassembler les énergies de son équipe!

6 critères que vos employés ont besoin de ressentir pour être motiver de façon naturelle:

  1. Besoin d’être reconnu
  2. Valorisé
  3. Sentir pouvoir faire une différence
  4. En apprentissage constant – stimulé
  5. Lien d’appartenance
  6. Équilibre vie et famille

 

Voici donc 5 étapes importantes pour mobiliser son équipe:

1. Avoir un projet d’équipe stimulant pour favoriser le prix d’initiative et le «buy-in» des employés ( Ex. Réussir notre entreprise et notre carrière en temps de pandémie)

a) Celui-ci sera la source de la créativité et de la cohésion.

b)  Afin de créer la cohésion (le « buy in » des employés), fixer des objectifs concrets et communs suscitent l’implication de tous! : Pour que des idées nouvelles apparaissent il faut conduire les équipes à s’impliquer en proposant des idées innovatrices. Ils ont besoin d’être entendus, reconnus et impliqués. Partir de ces idées pour créer la vision, la mission, la planification stratégique et le plan d’action qui seront à l’image de l’équipe et non du dirigeant. Votre vision doit en être une d’équipe et les cibles de l’équipe doivent être connues de chaque employé. Une évidence souvent oubliée pour une consolidation d’équipe et cruciale à sa réussite. Tout part de cela.

c) Mettre en place des bonnes conditions de travail: Le dirigeant doit mettre à disposition des membres de l’équipe des ressources et des moyens performants pour conduire un projet à la réussite.

 

2. Fixer des objectifs concrets et communs

a) Clarifier les objectifs généraux autour desquels vous souhaitez rassembler vos équipes (ex. souci permanent du service à la clientèle, offrir des services hors paire malgré la pandémie, augmentation de la production, amélioration continue, etc.)

b) Cherchez les éléments qui peuvent empêcher ou freiner l’employée ou l’équipe dans l’atteinte de ces objectifs pour les éliminer.

c) Établir et communiquer les objectifs spécifiques de chaque employé ou équipe. Chacun doit aussi connaître les objectifs des autres. Il est très important de recueillir leur avis et leur perception sur les objectifs et les moyens pour les atteindre.

 

3. Valoriser les compétences individuelles et d’équipe

Le processus de mobilisation comporte plusieurs degrés, que vous vous adressiez à un individu, à une équipe, ou à plusieurs équipes distinctes.

a) Dans le cas d’un individu: Vous l’avez sélectionné en fonction de ses capacités à s’engager et à s’améliorer pour la réalisation de son travail. Puis on doit s’intéresser à ses forces, ses zones de développement, ses perceptions par rapport à cibler, et aux étapes et moyens nécessaires pour l’atteindre.

b) Pour demeurer investi et motivé, il est nécessaire pour chacun des membres utilisant ses talents, mais aussi d’acquérir et de développer de nouvelles compétences. Il revient au dirigeant de s’en assurer et de lui permettre de suivre des formations.

 

4. Créer des liens dans l’équipe pour favoriser un sentiment d’appartenance

a) Dans le cas d’un individu: Prévoyez les étapes nécessaires à chacun ou à l’équipe pour atteindre l’objectif (Ex. rendez-vous préalables, réunions, lecture de documents, formations, rédaction de documents, etc.)

b) Dans le cas d’une équipe: Préoccupez-vous du rassemblement de chaque individu vers l’objectif d’équipe et les liens et les relations que va tisser chaque membre entre eux pour les atteindre.

c) Dans le cas d’équipes distinctes: Ajouter également la notion d’engagement vers un objectif supérieur ou une vision «rassembleuse» de l’organisation (exemple: position de leader incontesté sur le marché, situation de crise mise en danger l ‘) entreprise, vision rassembleuse et ambitieuse du fondateur, etc.) Puis vous construisez des ponts d’échange et de communication entre chaque équipe pour susciter le sentiment d’appartenance à l’organisation.

 

5. Mettre en place un système de communication constructif

Il est très important de construire une culture d’équipe qui elle-même doit s’inscrire dans la culture de l’entreprise. Pour le dirigeant, l’objectif est de créer une relation conviviale avec ses équipes. Il doit pour cela mettre en place une stratégie de communication qui permette à chacun de s’exprimer et de prendre des initiatives.

a) Le feed-back va permettre de constater si les objectifs sont atteints. S’il y a un écart avec les prévisions, ce système prévoit de positiver et de réaliser un plan d’action pour y remédier.

b) Aidez vos employés ou équipes à garder en tête les objectifs et l’avancement vers l’objectif et à vous tenir à jour de cet avancement (réunions opérations régulières, tableaux de bord, rencontres individuelles…). Soyez également capable de mesurer à chaque étape la mobilisation des employés.

c) À chacune de ces étapes, reconnaissez et récompensez cet engagement par un moyen souvent autre que monétaire.

d) Mesurez la mobilisation et l’impact de cette mobilisation sur l’atteinte finale des objectifs et communiquez-la aux employés, de façon individuelle et collective.

En répétant et en appliquant cette approche, il est fort possible que votre mobilisation d’individus ou d’équipe se transforme finalement en culture d’entreprise «mobilisatrice».

 

Nathalie Charette,
PDG, Coach, Formatrice et Experte en relations RH